LoÏc Jugue

BROKEN TOYS

26 janvier / 13 mars 2019

En cette fin de parenthèse enchantée du calendrier de la consommation, LaGaleru s’organise en vitrine animée de jouets troublants. Convoquant la mémoire à la notion de fragmentation inévitable d’un système, l’installation Broken Toys, de l’artiste Loïc Jugue, nous montre un processus de détérioration dont nous mesurons aujourd’hui à quel point il trouve un écho dans les questions contemporaines environnementales, esthétiques et sociales.

 

Les Broken Toys fonctionnent sur la problématique de la disparition des choses, de nos souvenirs, de nous en quelque sorte.

Tant d’objets qui semblent si importants dans notre monde. Et pourtant ils ne sont pas grand-chose. Une petite chute… et puis plus rien…Mieux, ils sont programmés pour être détruits, remplacés… Ah! L’obsolescence programmée…

La loi définit l’obsolescence programmée comme « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement ». Depuis 2015, l’obsolescence programmée est considérée comme un délit et est punie par la loi. L’obsolescence programmée nourrit la surconsommation ainsi que la surproduction. Elle participe à l’accroissement des déchets, l’intensification de la pollution ainsi que l’augmentation du gaspillage des matières premières et d’énergie.

Cette technique alimente artificiellement la croissance.

  

 

Poursuivant son travail sur les Destructions (qui font partie de la collection du Centre Pompidou), Loïc Jugue a  fait une série de vidéos appelées Les « Broken toys ».

Dans ces vidéos, des jouets sont détruits de différentes façons : scie circulaire, tronçonneuse, perceuse, marteau, feu, etc. L’artiste proposait au public de participer à cette série en lui donnant leurs jouets… souvenirs de leur enfance et d’une partie de leur vie… avant qu’ils ne disparaissent dans une benne quelconque… ou une poubelle. Ainsi ces jouets détruits, de diverses façons, passent d’objets concrets au statut d’images artistiques…

L’installation « Broken toys » s’inscrit dans un courant de l’art contemporain qui utilise le jouet comme thématique ou comme matière et prend racine dans les souvenirs d’enfance de l’artiste qui adorait regarder les vitrines de jouets animés des grands magasins.

www.loicjugue.com